Dressing virtuel : Le miroir connecté

Vous l’avez rêvé et il est enfin arrivé !

Non mesdames, Hugh Grant ne vous attend pas à votre porte avec un bouquet de rose à la main. Je vous parle de bien mieux : Un  dressing connecté en magasin.

L’évolution numérique fait des miracles et nous étonne toujours plus. Si avant vous aviez le temps pour faire les magasins, la working-girl que vous êtes maintenant préfère faire vite !

Le miroir connecté, c’est quoi ? 

miroir connecté - dressing virtuel - vêtement - magasin - digitalisationD’apparence il a le look d’un simple miroir, seulement il fait plus. Vous pouvez retrouver tous les vêtements des différentes collections sur ce miroir et même découvrir ce qui n’est pas en magasin. Ce dispositif numérique, ne se contente pas de vous présenter les produits mais s’adapte virtuellement à votre silhouette. Ce top bleu ne va pas à votre teint ? Pas de soucis , en un clic il devient rose. Eh oui, il est proposé en plusieurs couleurs. Ce n’est pas de la magie mais de la haute technologie.

                                   Les avantages du miroir connecté en point de vente ? 

Le beau miroir magique est connecté aux réseaux sociaux, une hésitation sur la tenue ?

Vous pouvez vous prendre en photo après chaque essayage pour comparer les tenues choisies et les envoyer à vos amis pour avoir leur avis. 

Découvrez le concept de dressing virtuel en vidéo 

 

La digitalisation par RFID dans un point de vente

Cet article parlera de la digitalisation par RFID sous tous ses angles, de la description de la RFID aux coûts d’un kit RFID.

Cet article permettra de vous aider à comprendre ce dispositif et d’en connaitre ses avantages et inconvénients.

Définition RFID

RFID est un acronyme qui signifie Identification par Radio Fréquence. Cette technologie permet l’identification d’objets et de suivre leurs caractéristiques et leur acheminement à distance.

L’étiquette RFID est composée d’une puce encapsulée dans un support reliée à une antenne. Cette puce est lue par un lecteur qui capte et qui transmet l’information.

La RFID permet la lecture des étiquettes sans ligne de vue directe et peut traverser de fines couches de matériaux.

 

Les différents types d’étiquettes existantes

  • Passives : elles ne sont pas équipées de batteries, elles fonctionnent par signal électromagnétique et sont utilisées pour des émissions de courtes distances.
  • Actives : alimentées par une batterie miniaturisée, émission de longue distance.
  • Semi-passives : alimentées par une source d’énergie embarquée pour enregistrer des données ensuite transmises par signal électromagnétique.

 

Avantages

  • Le passage en caisse est accéléré.
  • La RFID permet d’abaisser les prix grâce à des réductions sur le stockage, l’acheminement et grâce à la diminution des vols, cela permet d’avoir des prix toujours raisonnables.
  • SAV plus efficace : pas besoin de tickets de caisse.
  • Les RFID ont une capacité de stockage plus importante que les codes-barres. Les puces peuvent conserver des informations très variées sur les produits (taille, prix…). Les informations contenues sur la puce peuvent être mises à jour à distance et en temps réel (affichage de prix digitaux en magasin).
  • Le RFID permet de pister les produits et donc de savoir quel produit est essayé et avec quoi ils sont assortis. Selon les achats effectués le magasin peut savoir quels assortiments de produits boostent les ventes et donc cela permet au magasin de faire un argumentaire de vente.

 

Inconvénients

  • Le coût des étiquettes.
  • La durée de fonctionnement limité des étiquettes.
  • La confidentialité des informations transmises.
  • L’impact sur la santé très controversé dû à l’émission d’ondes magnétiques.

 

Coût du kit RFID 

  • Lecteur RFID : de 100 à 1000 euros,
  • Étiquette RFID : de 5 à 30 euros,
  • Imprimante : de 500 à 5000 euros,
  • Logiciel RFID : de 20 à 500 euros,
  • Carte et badge RFID : de 50 à 300 euros pour la création et 20 cts à 10 euros par badge/carte RFID.

Les différences de prix reposent sur la garantie proposée, la marque et la performance du matériel.

Un centre de la RFID créé en 2009 a pour but d’accompagner les acteurs sur ce marché. Ce centre peut verser des subventions pour fournir à l’entreprise un budget suffisant.

 

La différence entre le RFID et le NFC (Near Field Communication)

La NFC est une technologie de communication de courte portée sans contact qui permet aux de communiquer avec n’importe quel terminal mobile compatible. Ce dispositif fonctionne en rapprochant simplement deux supports compatibles.

La NFC est un dérivé technologique de la RFID mais à quelques spécificités.

Le NFC permet un transfert de données limité à très faible distance alors que le RFID peut aller jusqu’à quelques mètres.

 

Exemple d’utilisation

  • UndizMachine :
  • Capsule dans les boites de café Nespresso
  • Les étiquettes Décathlon